+33 (0) 1 43 94 97 91

Livraison gratuite en France métropolitaine à partir de 85€ d'achat TTC - COVID -19 : SITE ACTIF, PLUS D'INFOS ICI

Menu

Umami utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En continuant vous acceptez de recevoir les cookies sur le site UMAMI.

favorite_border 0

Thé hojicha fumé au cèdre japonais Yakusugi de l’île de Yakushima 50g

270

15,60 € TTC

Description : Le producteur a pour vocation de créer des thés parfumés uniques, sans ingrédient ajouté, en utilisant la fumaison. Ce hojicha, cultivé dans la région de Shizuoka selon la méthode « chagusaba » (avec un paillis d’herbe), est ensuite fumé avec des copeaux de cèdre yakusugi qui donnent au thé un goût boisé puissant. Le cèdre est utilisé dans la fumaison du thé depuis des siècles en Chine notamment. 

Saveur : Un subtil mélange entre le goût du thé vert grillé hojicha et les notes délicates fumées de bois de cèdre japonais. 

Utilisation : Ce thé hojicha fumé au bois de cèdre s’apprécie aussi bien chaud que froid. Il se marie notamment très bien avec la viande, que vous pouvez mijoter avec, mais aussi les noix ou le chocolat. Les feuilles et leur parfum puissant peuvent également servir de condiment ou d’assaisonnement. 

Ingrédient : Thé vert 

Conservation : A conserver dans un endroit sec et frais, à l’abri de la lumière.

Origine : Japon

Durée de vie : 2 ans

Contenant : Sachet en papier japonais, intérieur aluminium 

La société Kaneroku Matsumoto En est une société familiale productrice de thé basée à Shizuoka, un des lieux emblématiques de la culture de thé japonaise. Bien qu’ils aient choisi de développer des thés uniques encore comme le thé noir fumé au cerisier japonais ou le thé hojicha fumé au bois de cèdre japonais, la culture des théiers respecte elle la tradition. Les théiers sont cultivés selon la méthode "chagusaba" qui consiste à faire pousser de l’herbe à côté des champs de thé afin de l’utiliser ensuite comme paillis naturel. Cela protège le sol, retient l’eau et l’engrais mais permet aussi de contrôler la pousse des mauvaises herbes et parfume le thé. Kaneroku Matsumoto En cherche par la fumaison à dépasser la culture de thés parfumés traditionnels dans lesquels il y a besoin d’ajouter des ingrédients pour le goût et ainsi créer des thés inédits au Japon et dans le monde.

!Événement :

Disponibilité : En stock

- +